<< Back

Migration d’un parc de programmes SAS vers Alteryx

De nombreux groupes et entreprises ont récemment décidé de faire évoluer leur stack technique vers des solutions plus modernes afin d’améliorer leurs performances. C’est notamment le cas dans le domaine de la préparation et de l’analyse de données avec plusieurs exemples de migration de programmes SAS vers Alteryx.

Nous avons rencontré Joachim Caron, expert Alteryx et consultant Data chez The Information Lab où il a suivi le programme de formation de la Data Academy. Au travers de son expérience, il nous présente les étapes à respecter pour réussir une migration depuis SAS vers Alteryx ainsi que les bonnes pratiques et les avantages d’Alteryx.

Une série de 4 articles, indépendants mais complémentaires, permettra de passer en revue l’ensemble des points essentiels de cette migration.

Pourquoi choisir d’effectuer une migration de SAS vers Alteryx ?

Alteryx est une solution plus axée “métier” pour la préparation de données par rapport à SAS, tout en offrant des performances équivalentes.

De par son aspect no code / low code, la prise en main d’Alteryx est simplifiée et permet aux métiers de développer leurs flux de préparation de données en toute autonomie.

De plus, son interface graphique permet d’avoir rapidement une vision globale et claire des flux de préparations de données, contrairement à SAS où il est nécessaire de dérouler le code de haut en bas sans pouvoir en avoir une vision globale.

Quelles sont les différentes étapes à ne pas manquer lors de la réalisation d’un tel projet ?

Il est important de démontrer la facilité de migration de SAS vers Alteryx sur un échantillon de programmes présentant des cas d’usages variés.

L’optimisation des flux de préparations doit être réalisée lors de cette migration en jouant sur différents facteurs qui seront évoqués dans le prochain article.

Enfin, il est indispensable de communiquer les bonnes pratiques de préparation de données aux utilisateurs d’Alteryx à l’aide de tutoriels et de sessions de coaching régulières. Il est également primordial d’organiser la montée en compétence des futurs experts Alteryx et des métiers ainsi qu’une passation en fin de projet.

Comment initier le projet de migration ?

Il s’agit dans un premier temps de sélectionner un échantillon de programmes SAS afin de démontrer que la migration vers Alteryx est réalisable, quel que soit le cas d’usage et la complexité du programme. Ceci dans le but d’identifier d’éventuelles difficultés ou limitations qui pourraient être rencontrées lors de la suite du projet.

Les programmes sont sélectionnés à l’aide des experts data et des métiers selon des critères bien définis : des longueurs variées, différents cas d’usage pouvant être rencontrés au sein de l’entreprise, des programmes de complexités différentes :

  • Tous les types de données d’entrée de ces programmes doivent être présents dans cet échantillon de programmes : tables de bases de données teradata, oracle et Microsoft Access, fichiers plats au format csv ou xlsx par exemple.
  • Différents cas d’usage doivent être abordés : la préparation de données à destination de tableaux de bord excel, Power BI ou Tableau, la préparation de fichiers plats aux formats batch / txt, csv ou xlsx.
  • Enfin, des programmes SAS permettant la préparation de tables de volumétrie variées, allant de quelques lignes à plusieurs millions de lignes, doivent être migrés.

Ce qu’il faut retenir des points évoqués ci-dessus :

Alteryx offre de nombreux avantages par rapport à SAS, en particulier une prise en main facile permettant l’autonomie des métiers pour la préparation des données.

Les différentes étapes du projet évoquées (initiation du projet, optimisation des flux de préparation de données, transmission des bonnes pratiques et montée en compétences des futurs experts Alteryx) sont essentielles à la réussite d’un projet de migration de SAS vers Alteryx.

Enfin, il est primordial d’initier le projet avec un panel varié de programmes SAS à migrer.

L’optimisation des performances des flux de préparation de données sera abordée en détails dans le prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *