<< Back

Préparez et visualisez vos données STRAVA à l’aide d’Alteryx et Tableau

Pour suivre vos activités sportives et votre performance, il existe une multitude d’applications. Strava en est une, et c’est la plus utilisée par les coureurs.

Pourquoi cet article ? Tout simplement car j’aime le sport et j’ai décidé de combiner mes deux passions, le sport et la dataviz, à travers la création d’une visualisation des données Strava.

Grâce à vos montres connectées, Strava récupère les informations liées à la course à pieds (ou autre activité sportive) : le rythme cardiaque, la vitesse de déplacement, les coordonnées GPS, etc.
Avec l’ensemble de ces données, je souhaite comparer les courses entre elles. Seulement il n’est pas possible de le faire dans Strava.

Voici le résultat final : ma viz publiée sur Tableau Public.

Strava to Tableau

Pour exploiter vos données Strava dans Tableau, il y a 3 étapes principales :

  1. Télécharger les données depuis Strava
  2. Préparer les données à l’aide d’Alteryx
  3. Visualiser dans Tableau.

Pour réaliser ma viz, je me suis servie de l’article blog de notre gourou et coach de la Data School The Information Lab UK, Andy Kriebel, qui explique ces 3 étapes en détail. Je vous invite à lire cet article de blog si vous souhaitez utiliser vos données Strava.

Mais n’hésitez pas à laisser un commentaire à cet article ou m’écrire si vous avez des soucis concernant l’extraction ou la préparation des données.

Comme exemple, j’avais utilisé les données de 2 marathons réalisés en 2019 par un cobaye. (Promis, dans ma prochaine viz Strava, j’utiliserai mes propres données !)

Préparation des données

Après avoir sorti les résultats dans Tableau, j’ai aperçu la nécessité d’ajouter quelques indicateurs en amont. J’avais notamment besoin des moyennes et des cumulés par km pour pouvoir analyser la performance par palier.

Plus précisément, les données brutes sont les captures de GPS de vos montres connectées, qui sont faites toutes les 2-5 secondes, donc chaque 10 mètres environ. Pour réaliser certains graphiques, j’aimerais avoir les indicateurs pré calculés, avant de les exploiter dans Tableau.


Certes, on pourrait le faire dans Tableau, mais dans ce cas précis je laisse chaque outil faire ce qu’il sait faire de mieux. J’ai donc téléchargé le workflow Alteryx que proposait Andy (mentionné précédemment) que j’ai modifié et enrichi avec les nouveaux indicateurs – que vous pouvez voir ci-dessous. Vous pouvez également ajouter vos indicateurs ou modifier le schéma à votre goût.

Voici mon workflow Alteryx final que vous pouvez télécharger.

Maintenant parlons de la viz

Pour commencer, j’ai présenté les chiffres clés : temps, vitesse moyenne, dénivelés positifs – pour chaque course. J’ai déterminé les paliers de 5 km pour avoir une idée sur la performance globale de chaque marathon.

Oui, en effet, le marathon d’Amsterdam était plus difficile, notamment les 2 derniers paliers, c’est-à-dire les 7-8 derniers km. Les lignes grises que l’on aperçoit sur la carte signifient qu’il y a eu une diminution de la vitesse.

C’est vrai que les dénivelés sont peu importants à Amsterdam. Mais en réalité, ne pas avoir la possibilité de se reposer pendant une bonne descente n’aide pas un coureur qui va « frapper le mur » (épuisement physique et mental), et c’est ce qu’il s’est passé à Amsterdam.

La partie « Race minute by minute »,  c’est le bonheur avec les pages (que je n’avais jamais utilisé auparavant). Ci-dessous l’avancement des 2 courses sur les cartes de Paris et Amsterdam.

Voilà, 4 heures et demie de souffrance en quelques secondes!

En dernier lieu, j’ai présenté une course à la fois pour comprendre les détails et l’évolution par kilomètre.

En outre, j’avais créé cette visualisation dans le cadre de l’lron Viz, compétition annuelle sur Tableau ouvert à tous. C’est le moment du fun, de l’apprentissage et de la connexion à la communauté mondiale de Tableau. Cette année par exemple, l’Iron Viz était autour de la thématique de la santé et du bien être.

Enfin, je vous souhaite que les mesures sanitaires n’affectent pas vos défis sportifs.

A lire aussi cet article de ma collègue Elsa Mullor sur les données Strava.

Alina Cros

Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *