<< Back

3 astuces avec les couleurs dans Tableau

Tableau est un outil de datavisualisation qui offre une vaste palette de possibilités pour la personnalisation graphique :

  • modification des polices de caractères (fonts) ;
  • adaptation des bordures/lignes/colonnes ;
  • changement de la taille des éléments ;
  • sélection des couleurs…

C’est sur ce dernier point que nous vous proposons 3 astuces très pratiques pour gagner du temps ou bien utiliser des couleurs personnalisées issues, par exemple, d’une charte graphique. C’est parti !

Astuce n°1 : choisir une couleur en dehors des couleurs proposées par défaut

Vous avez une dimension en Couleur et vous souhaitez utiliser votre propre couleur et non les palettes déjà existantes… mais comment faire ?

L’option n’est pas accessible à première vue. Pourtant il suffit de faire un double-clic sur la couleur pour la modifier individuellement. Facile… quand on le sait !

Astuce n°2 : récupérer la couleur d’un logo ou d’une image

Saviez-vous que Tableau est capable de récupérer le code couleur de n’importe quel pixel visible à l’écran ? Ainsi, si vous souhaitez utiliser la couleur d’un logo ou d’une image, vous pouvez utiliser l’outil qui est accessible depuis le menu Couleur > Plus de couleurs… > Sélectionner une couleur à l’écran > OK.

Si vous utilisez régulièrement cette couleur dans le cadre du développement de votre tableau de bord, pensez également à cliquer sur Ajouter aux couleurs personnalisées afin de pouvoir sélectionner cette teinte ultérieurement en un seul clic.

À lire aussi : Comment représenter en couleur 2 informations dans Tableau ?

Astuce n°3 : créer sa propre palette de couleurs

La création d’une palette de couleurs personnalisée dans Tableau nécessite d’ouvrir et de modifier le fichier Preferences.tps.

Si l’installation de Tableau a été réalisée de façon standard, ce fichier se trouve dans le dossier C:\Users\[nom_utilisateur]\Documents\Mon dossier Tableau sur Windows.

Pour ouvrir Preferences.tps, vous pouvez utiliser n’importe quel éditeur de texte. Par défaut, le Bloc-notes fait très bien l’affaire. Voici le résultat :

Il s’agit désormais de modifier le contenu de ce fichier pour indiquer à Tableau les palettes que l’on souhaite pouvoir utiliser.

Imaginons que vous souhaitiez disposer d’une palette aux couleurs de The Information Lab (TIL pour les intimes…). Partons du résultat final et détaillons ensuite :

<?xml version='1.0'?>

<workbook>
	<preferences>
		<color-palette name="The Information Lab" type="regular">
			<color>#4692ce</color> <!-- Bleu TIL -->
			<color>#6c799e</color> <!-- Gris TIL -->
			<color>#5e8fa3</color> <!-- Vert TIL -->
			<color>#ef8946</color> <!-- Orange TIL -->
			<color>#191a38</color> <!-- Noir TIL -->
		</color-palette>
	</preferences>
</workbook>
  • entre les balises <workbook>, nous avons ajouté les balises <preferences> (attention de bien fermer la balise avec un slash : </preferences>) ;
  • ensuite, une balise <color-palette> permet d’indiquer à Tableau que nous allons créer une palette de couleurs personnalisée ;
  • enfin, à l’intérieur de cette balise, nous en créons de nouvelles nommées <color> qui indiquent… les couleurs (au format hexadécimal).

La balise <color-palette> contient des informations complémentaires :

  • name= »The Information Lab » est le nom que l’on donne à notre palette de couleurs ;
  • type= »regular » est le type de palettes que l’on crée : ici, une palette de catégories ; on peut également créer une palette séquentielle (adaptée aux mesures continues) en indiquant type= »ordered-sequential » ou une palette de couleurs divergentes avec type= »ordered-diverging ».

Mais… il y a également des choses étranges comme <!– Bleu TIL –>, c’est quoi ? Eh bien c’est une bonne question ! Il s’agit d’un commentaire : on documente ainsi ce que l’on vient de créer, il sera ainsi plus aisé de s’y retrouver si l’on souhaite apporter des modifications par la suite.

Et voilà notre palette de couleurs personnalisée, aux couleurs de The Information Lab. Plutôt cool non ?

N’oubliez pas qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités : aussi, assurez-vous que l’utilisation d’une palette de couleurs personnalisée ne se fasse pas au détriment des bonnes pratiques de datavisualisation.


Vous avez envie de découvrir de nouvelles astuces ? Vous souhaitez apprendre les bonnes pratiques de datavisualisation ? Suivez notre formation Visual Analytics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *